[WEBINAIRE] Les cosmétiques chez la femme enceinte et le jeune enfant

Session 1 du cycle de webinaires consacré à la santé environnementale du jeune enfant et organisé par la Mutualité Française Pays de la Loire et l’Agence régionale de santé dans le cadre du PRSE3.

Animé par Anne Lafourcade, ingénieure conseil en santé environnementale, ce webinaire a été suivi le 28 avril 2020 par près d’une centaine de professionnels de la périnatalité et de la petite enfance.

Le sujet

Selon une étude du laboratoire de l’Université de Bretagne Ouest, une femme utilise en moyenne 16 produits cosmétiques par jour, une femme enceinte 18 et un enfant de moins de 3 ans se voit en moyenne appliquer 9 produits quotidiennement sur sa peau. Les résultats indiquent également que les utilisateurs ont « la main lourde » et utilisent une plus grande quantité de produit que celle recommandée par les fabricants.

S’ils sont réglementés, ces produits peuvent cependant comporter des substances problématiques pour la santé. Leur usage nécessite une vigilance toute particulière avant, pendant et après la grossesse de la maman et auprès du jeune enfant.

Pour cette première session du Webinaire « Devenez relais de la santé environnementale du jeune enfant », c’est donc dans la salle de bain que se sont réunis virtuellement, le 28 avril, une centaine de participants, professionnels de la périnatalité ou de la petite enfance pour retrouver Anne Lafourcade, ingénieure conseil en santé environnementale.

Au programme : un point sur la réglementation des composants cosmétiques, un tour d’horizon des risques sur la santé et surtout des conseils pratiques pour faire aussi bien avec un peu moins !

Ce qu’il faut retenir

Si la réglementation européenne apporte des garanties sur la composition des cosmétiques, certains produits utilisés posent encore questions. Les risques d’allergies, d’intolérance ou de présence de perturbateurs endocriniens ne sont pas absents. Nombre de composants passent la barrière cutanée. Chez l’enfant,  les 1 000 premiers jours (depuis la vie intra-utérine jusqu’à ses 3 ans) est une période particulièrement sensible durant laquelle il convient de limiter l’exposition aux produits chimiques.

Anne Lafourcade propose une approche à la fois réflexive et d’évaluation des bénéfices et des risques pour chaque personne : de quoi ai-je vraiment besoin en matière de cosmétiques pendant ma grossesse ? est-ce nécessaire ? est-ce que je peux m’en passer ? et pour mon enfant ?  Ces évaluations dépendent bien entendu des sensibilités et des périodes de vie de chacun.

Elle indique que les allégations mentionnées sur les emballages des produits comme « sans paraben » ou « hypoallergénique », les lieux de vente (pharmacie ou grande surface) ou le prix de vente ne sont pas des critères différenciants. En guise de repères, mieux vaut s’appuyer sur les éco-labels, et encore plus s’il s’agit de produits non rincés.

Elle conseille également de revenir à des produits simples comme l’huile végétale pure pour l’hydratation de la peau ou encore l’eau savonneuse pour le change de bébé. Attention également à l’usage des huiles essentielles durant la grossesse et la petite enfance ; certaines de ces huiles peuvent avoir des propriétés de perturbateurs endocriniens.

Dans le cas d’usage de cosmétiques « traditionnels », privilégier ceux qui contiennent le moins de composants ou se tourner de préférence vers les produits ecolabels. On évitera les produits non rincés et les sprays pour éviter l’inhalation des composants diffusés dans l’atmosphère sous forme de particules fines. Enfin tant pour les mamans que les enfants, on limite la surface de peau sur laquelle on applique les cosmétiques.

Replay et powerpoint

L'intervenante

@Ifsen

Anne Lafourcade est ingénieure conseil en santé environnementale.

Ingénieure chimiste de formation, elle a  travaillé dans un laboratoire de cosmétiques puis en tant que contrôleur pour les labels. Elle s’est ensuite spécialisée en santé environnementale.

Fondatrice et dirigeante du cabinet conseil Alicse, elle forme et accompagne les structures Petite enfance dans leur démarche de changement vers moins de polluants intérieurs. Elle est notamment co-auteur du guide Reco-crèches porté par l’ARS Nouvelle Aquitaine.

Conseils simples aux parents

Pour la future ou jeune maman

  • Limitez le nombre de produits cosmétiques durant la période de grossesse ou avant celle-ci.
  • Evitez/limitez tout particulièrement les vernis (les ongles sont une zone poreuse et laisse donc les composants du vernis passer dans la peau), les colorations des cheveux (les produits passent la barrière cutanée du cuir chevelu) et les rouges à lèvres (on en mange 80 % !) ou choisissez ces produits avec soin en vous appuyant sur des écolabels.
  • Privilégiez pour l’hydratation de la peau des produits simples comme l’huile végétale ou présentant des garanties de nombre de produits chimiques limités tout particulièrement quand ils sont non rincés.
  • Préférez les applications directes (mais sur une surface de peau pas trop étendue) plutôt que par spray qui diffuse très largement les composants du produit et que vous risquez alors d’inhaler.
  • Evaluez les bénéfices/risques – Pesez le pour et le contre : de quoi ai-je vraiment besoin en matière de cosmétiques pendant ma grossesse ? est-ce nécessaire ? est-ce que je peux m’en passer ? et pour mon enfant ?

Pour le bébé

  • Les changes quotidiens peuvent se réaliser à l’eau ou l’eau savonneuse avec un séchage soigneux et délicat des plis.
  • Le bain du bébé peut être réalisé à l’eau claire et avec un pain nettoyant surgras (sans parfum)
  • Evitez les crèmes solaires et de manière générale l’exposition au soleil des tout-petits. Lors des sorties, couvrez-les avec un chapeau, des manches longues et des lunettes de soleil.
  • Evitez les parfums pour les bébés et les enfants.

Pour aller plus loin

Ressources pour les professionnels

Résultats de l’évaluation de l’exposition de la population française aux produits cosmétiques –Lercco-UBO-2017 (pdf)

Différents articles sur l’évaluation des risques des professionnels exposés aux produits cosmétiques – ResearchGate

Rapport « Cosmétiques pour bébés : encore trop de substances préoccupantes » – WECF – 2016 (pdf)

Guide d’usage des produits cosmétiques – Agence Nationale de Santé et du Médicament – 2010

Article « Spray et diffuseur à base d’huiles essentielles : l’Anses appelle à la vigilance » – Anses – avril 2020

Rubrique sur les cosmétiques – site de l’Anses

Kit « Outils de sensibilisation à la santé environnementale » pour les sages-femmes – ARS Nouvelle Aquitaine – 2019

Veille documentaire « Petite enfance et Santé environnementale » – page Facebook d’Alicse

 

Ressources Grand public

Flyer « Cosmétiques de la femme enceinte » –  Wecf – 2016

Flyer « Cosmétiques du bébé » – Wecf – 2019

Websérie Ma Maison Santé : Episode « Dans la salle de bain » –  février 2018 – Mutualité Française Pays de la Loire

Informations utiles sur le site Slow Cosmétique (Avertissement préalable : il s’agit aussi d’un site de vente)

L’appli « Quelcosmetic » – UFC Que Choisir

L’appli « Clean Beauty » (Avertissement préalable : créée par un fabricant de cosmétiques)

L’appli « Ma Maison santé » – Mutualité Française Pays de la Loire

Les 4 sessions du webinaire

Le webinaire « Devenez relais santé environnementale du jeune enfant » est proposé par la Mutualité Française Pays de la Loire et l’ARS Pays de la Loire dans le cadre du PRSE3. Il s’adresse aux professionnels de la périnatalité et de la petite enfance.

Son objectif :  proposer une culture commune sur les connaissances fondamentales en santé environnementale et apporter des conseils simples à transmettre aux publics accompagnés par les professionnels.

Gratuit, il se compose de 4 sessions :

Informations : Gaëlle VIOLET – Mutualité Française Pays de la Loire – 06 27 99 15 82 – gaelle.violet@mfpl.fr

Autres outils & documents