21 propositions pour une meilleure prise en charge de la perte d’autonomie

Comment prendre en charge de la dépendance des personnes âgées

En amont d’une réforme du financement de la dépendance annoncée pour 2019, la Mutualité Française propose des pistes d’action pour améliorer la prise en charge de la perte d’autonomie des plus âgés.

Au nombre de vingt et une, « ces propositions ont vocation à nourrir nos échanges avec les pouvoirs publics et l’ensemble des acteurs mobilisés autour de l’enjeu du vieillissement de la société » précise Thierry BEAUDET, président de la Mutualité Française.

S’adapter à une société de vie longue

Et il y a urgence à repenser notre modèle social pour l’adapter à une société de vie longue. Face à un système à bout de souffle, la question du vieillissement de la population doit être prise à bras-le-corps, au risque de se retrouver dans une situation ingérable et très coûteuse.

« Les baby-boomeurs vont vieillir en masse : le nombre de personnes de plus de 85 ans va tripler, mais pas celui des places en Ehpad ! » soulignait Albert Lautman, directeur général de la Mutualité Française, lors d’une présentation des propositions mutualistes.

Des pistes pour la prévention, l’accompagnement et le financement

Les pistes de réflexion couvrent à la fois les enjeux de prévention, d’accompagnement et de financement de la dépendance.

Elles sont le fruit d’un travail mené avec les mutuelles membres de la Mutualité Française, d’un dialogue avec des dizaines d’acteurs institutionnels, personnalités qualifiées, syndicats, associations d’usagers du système de santé, fédérations, think tanks…, et de consultations citoyennes en ligne.